naar top
Menu
Logo Print

Salamandres tachetées contaminées

Nouveau foyer champignon pathogène en Wallonie
magazine

Des recherches en laboratoire menées par des scientifiques de l'université de Gand ont indiqué que quatre salamandres tachetées mortes dans une forêt près de Dinant, étaient atteintes par un champignon pathogène Batrachochytrium salamandrivorans (Bs). Il s'agit déjà du quatrième cas en Wallonie, à une distance considérable des cas précédents. Après une épidémie récente en Allemagne, ce nouveau foyer de la maladie en Wallonie amplifie l'inquiétude sur la vitesse de propagation de ce champignon pathogène asiatique. D'autres contaminations en Belgique ont déjà touché les régions de Duffel, Eupen, Robertville et Liège, tous ces endroits étant situés à min. 70 km du nouveau foyer. La maladie a déjà touché la Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas. Les ravages sont énormes aux Pays-Bas: en quelques années, le champignon a décimé 99% de la population des salamandres. Depuis lors, d'après les expériences en laboratoire et les cas sur le terrain, il s'avère que quasi toutes les espèces de salamandre peuvent mourir à cause de cette maladie. On constate clairement que la maladie s'étend depuis les Pays-Bas et que le front se situe pour l'instant dans notre pays. Si la maladie atteint les populations vulnérables dans les Alpes ou les Pyrénées, ce serait la catastrophe. Ce champignon pathogène peut se répandre via les semelles des randonneurs, mais aussi via les collections privées ou via des espèces de salamandres asiatiques importées récemment. Dans une lettre datée du 8 février à la Commission européenne et au ministre Marghem, 28 associations de protection de la nature (parmi lesquelles Natuurpunt) et 17 institutions scientifiques demandent d'appliquer au plus vite les mesures recommandées par la Convention de Berne, relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe. Plus d'informations sur: www.natuurpunt.be/salamanderziekte.